mercredi 30 décembre 2020

JARDIN et POESIE - le bruit des autres

 Ce jardin d’herbes folles



Qui l’a planté en toi ?

Tu le sèmes en allant

De nigelle 



en glaïeuls




De la rose trémière



A la source invisible



Et tu ne sais jamais

Si c’est toi qui le traverses



Ou si c’est lui qui marche en toi

 

Béatrice Libert . Ecrire comme on part (le bruit des autres)


Amitiés à tous

et à l'an prochain






dimanche 20 décembre 2020

Adieu 2020 Bonjour 2021

 Les membres du CA se joignent à 

moi pour vous souhaiter un joyeux

 Noël et de bonnes fêtes  


Régine 




lundi 14 décembre 2020

ATELIER NOEL 2020 - démonstration par BENEDICTE H

 

Cette année n’est décidément pas comme les autres donc… Je n’avais pas vraiment envie de faire mon sapin puis… une idée a germé… la motivation a suivi …

J’avais récupéré des pignes au printemps vers le Tagon ou il y avait eu une coupe de pins. Elles étaient destinées à allumer la cheminée, finalement elles serviront de base à mon sapin pas ordinaire (100 % récup et recyclage !)

 


Fournitures :

Ø  8 cannes de bambou de 2 mètres et une autre pour les cales

Ø  1 disque de bois

Ø  Des pignes (bien 200-250)

Ø  Du pin sylvestre

Ø  Du houx

Ø  Un peu de lierre pour la base

Ø  Un bloc d'oasis ou mousse pour art floral, pistolet à colle, petit fil de fer, (petites décos : bâtons de cannelle, boules etc.)

 

Dans un pot carré, du gravier pour lester, puis 9 cannes de bambous et des cales pour essayer de former un cône qui sera la base de mon sapin.


Petits bouquets de houx et de pin en prenant l’extrémité que je pique dans la mousse humide que j’emballe dans un petit sac congélation pour faire une réserve d’eau. (Une quinzaine de bouquets)



Pour le montage je colle au fur et à mesure mes pommes de pins sur le support bambou, puis les unes sur les autres en alternant avec les bouquets préparés.



Pour solidifier l’ensemble, il faut également fixer quelques pignes avec du fil de fer ce en quoi mon mari m’a largement aidé : trou à la perceuse dans le pédoncule de la pigne, insérer le fil de fer en créant une boucle et fixer d’un point de colle.



Je termine par quelques décos piquées dans le feuillage pour donner un peu de couleur, une guirlande électrique et voilà mon sapin original ! .....



Texte et clichés Bénédicte HUSSONNOIS 

Mise en page Éveline MÉTIVIER


samedi 12 décembre 2020

JARDIN et POESIE - BOUQUET

 eLLE TROUVAIT 

LES LYS 

TROP lisses



ET LES LILAS

TROPS LAS



-❤-

ELLE TROUVAIT

LES MUGUETS

TROP GAIS



ET LES OMBELLES

TROP BELLES

 -❤-

ELLE TROUVAIT

LES COQUELOURDES

TROP LOURDES



ET LES CAMPANULES 

TROP NULLEs



-❤-

IL LUI OFFRIT 

UN BOUQUET

DE SIMPLES

Pimprenelle - Sanguisorba minor


Rue - Ruta graveolens

-❤-

jEAN claude touzeil


devinette 

pouvez-vous identifier ces simples

 ?

Réponse via le blog...


Les Jardins de nos adherents 

en novembre 2020







mercredi 25 novembre 2020

SAPONAIRE et autres plantes lavantes

 LES PLANTES A SAVON

Saponaria officinalis

Très commune en France, le genre Saponaria compte environ une vingtaine d'espèces, dont la plus connue pour ses qualités est la Saponaria officinalis L.


L'herbe à savon, comme on l'appelle parfois, était jadis la plante des lavandières et on la trouvait souvent aux abords des maisons.


Toute la plante est riche en saponine, un tensioactif naturel qui lui confère ses propriétés moussantes et lavantes.

Fleurs doubles 

Hedera helix


Le lierre grimpant se prête bien à la confection d'une lessive maison.



Vous trouverez une recette intéressante ici 

https://planetezerodechet.fr/lessive-au-lierre-recette-zero-dechet-naturelle/

 Sans conservateur notre production trouve rapidement ses limites. 

Une bonne combine après avoir fabriqué sa lessive,  la stocker dans un bac à glaçons pour une conservation au congélateur.


ATTENTION !

Le lierre est toxique !

Aesculus hippocastanum 

Notre marron d'Inde a toute sa place dans cette farandole verte. 

C'est un jeu d'enfant puisque Bénédicte L en fit fabriquer à sa petite fille Margot à la suite de notre visite à l'arboretum d'Arcachon




C'est ici

https://lamolene33.blogspot.com/search?q=mauresque



Bonzaï de marronnier d'Inde 32 ans 
automne 2020 - tige fleurs / fruits 




Je suis une bulle de savon, une goutte d'illusion
Un mirage, quelque chose dans les nuages, sans visage 






 





lundi 9 novembre 2020

JARDIN et POESIE - le partage



Je partage le jardin


Avec l’iris, la rose, l’érable,





La menthe, le genêt,





Le magnolia et la rhubarbe.






Nous nous entendons bien,

Bravons gels et forceps.

Nous portons fièrement

Un pollen invisible

Qui nous défend des barbaries.

 

Béatrice LIBERT - Le Rameur sans rivage (la différence)


lundi 26 octobre 2020

MYCOLOGIE avec la SOCIETE LINEENNE de BORDEAUX dimanche 18 octobre 2020


Nous avons pu profiter d'une sortie dans les bois de Lamothe.

Brigitte Vignot, responsable de la section mycologique de la société linéenne de Bordeaux était notre guide, nous avons pu découvrir le vaste monde de la mycologie !...

Un seul cèpe a été ramassé et n'a pu constituer notre déjeuner...

Par contre, nous avons pu apprendre les bonnes pratiques du plaisir de la cueillette sans abîmer la multitude de champignons moins convoités....

En rédigeant ce petit article, je me suis prise au jeu de m'intéresser un peu plus aux « mycètes » ou « fonges »  

 





Voici quelques cas observés !




 Psathyrelle de candolle, ordre des agaricales

Petits points blancs , bon indicateur de futurs champignons. Il est comestible mais sans intérêt vu sa taille !





Pholiote spectaculaire, ordre des cortinariales

Se nourrit de matières mortes et aide à la décomposition des végétaux. Toxique.

 



 Laccaires, ordre des tricholomatales 

Comestible mais attention car véritable « éponge », espèce qui concentre le plus de radioéléments...

 


 Russule, ordre des russulales

Fait partie du genre des lactaires. Lorsque l'on casse le pied, ressemble à de la craie. Pas toxique mais insignifiant en goût. De toutes les couleurs et très répandu.

 


         Hebélome échaudé, ordre des agaricales

Sentait le radis. À éviter, peut provoquer de sérieuses gastros...

 


 Amanite panthère, ordre des agaricales

    Bulbe anneau. Au début, comme un oeuf, le pied pousse pour percer le chapeau. En bas la volve avec un  renflement. Provoque des convulsions, toxique, voire mortel.



Paxilius involutus, ordre des Boletales

 A lamelle d’écurant (qui n'est pas nettement séparé du pied). Autrefois considéré comme comestible mais à rejeter aujourd'hui. Il peut provoquer des réactions allergiques d'ordre rénal.


 Clitopile, ou nom commun meunier, ordre des agaricales

Garde cèpe ou mère du cèpe. Sent la farine, si l'on en trouve... cèpes à côté ! Comestible, bon mais attention à ne pas confondre avec les petites amanites.

 


 

Amanite rougissante ou golmote, ordre des agaricales

Liquide rouge à la cassure. Consommable si bien cuite et bien développée car toxique crue. Attention à ne pas la confondre avec l'amanite panthère (mortelle).


  

Le cèpe de Bordeaux,, ordre des Boletales

Selon la petite histoire, un restaurateur bordelais avait un établissement dans les beaux quartiers de Paris et l'a fait découvrir à ses clients en le mettant un jour à sa carte, créant un véritable engouement. Le cèpe arrivant en bateau de Bordeaux, le nom fut tout trouvé ! Un seul trouvé ce matin … Il est  bien sûr comestible.



Champignon de lutin, ordre des agaricales

Famille des inocybes, mignons mais… toxique.



Psilocybe, ordre des agaricales 

Hallucinogènes, ils sont classés dans la liste des  stupéfiants. Énormément de variétés. À consommer modérément !

  


Crepidote, ordre des corrinariales

Ils sont saprophytes (poussent sur le bois mort aidant à la décomposition). 



Rosé des prés 


Agaric xantodherma Ordre des agaricales, famille des agarics 

Faux rosé des près poussant sous les feuillus

    Anneau sur les vieux sujets, non consommable, odeur de phénol (gouache). À ne pas confondre avec le rosé des près (agaric champêtre). Comestible poussant dans les herbes. Lamelles toujours roses.

 

 Texte et photos Benedicte HUSSONNOIS

Mise en Page Éveline MÉTIVIER


Pour une raison que j'ignore on ne peut plus poster de commentaires pour cet article : Je cherche... Et pour y pallier voici le commentaire en attente 


Je remercie Bénédicte H,  pour les belles photos et commentaires  sur les champignons  ainsi que Eveline pour son travail et son investissement sur cet article.

J'ai passé une belle matinée très enrichissante avec notre guide Brigitte Vignot qui nous a fait partager son savoir et sa passion pour la Mycologie . Merci!!!. 

REGINE